Titre 6

Amandine Lamand est une artiste textile belge qui vit et travaille à Namur. Diplômée et lauréate de l'Académie royale des Beaux-Arts (Bruxelles) en 2011, c'est sous la dénomination Caès, qu'elle conçoit des oeuvres qui s’expriment sur deux axes, l’un nourri de la technique du tissage, l’autre construit comme une oeuvre picturale. Cet ensemble, pourtant distinct, génère des analogies qui se manifestent par les subtilités chromatiques et la multiplication des couches, tant par la peinture que par le fil. Si le textile est son médium de prédilection, d’autres formes et techniques telles que la broderie, l'aquarelle et la céramique sont également parties intégrantes. Son caractère transversal la conduit à l'inventer dans une nouvelle plasticité et à l'engager vers d’autres mises en formes proches du bas relief et de l’installation.

Par ailleurs, en 2018, elle choisi d’investir l’espace public en proposant des installations performatives collectives/individuelles telles que Tisseurs lors du Festival Namur en mai ou Fragment.air. L'armature se façonne dans le paysage par des entrecroisements simples. Par un aspect élémentaire, la réflexion porte sur le rapport entre l'espace et le corps et, dans le cas de cette œuvre Tisseurs, elle est nourrie par la création potentielle de liens humains autour d’une réalisation artistique commune.

Son travail peut dès lors se lire comme un résultat plastique d'investigations lié aux gestes et aux croisements des disciplines explorant les possibles dialogues qui activent des résonances visuelles. Elle interroge ce lien sur base d’inspirations environnementales et culturelles dans une relation particulière à ses impulsions primitives. L’esthétique de l'œuvre en dépend. La corrélation de ces éléments s’incarne en une matière qui devient un terrain d’expérimentations

 

Par des mouvements qui se répètent et se croisent, dans une temporalité particulièrement lente et diluée avec laquelle ils sont exécutés, par le traitement de la couleur qui provoque des mélanges complexes et discontinus dans une logique de déviations graphiques, les oeuvres captivent notre oeil pour le concentrer sur les moindres détails et y faire résonner leur valeur intime. J’interroge ainsi le potentiel contemplatif qui se dégage de la matière imaginée. De ces entremêlements, naît l’envie de créer des pièces textiles qui évoquent la narration, réelle ou imaginaire invitant le spectateur à parcourir les œuvres pour accéder à ces jeux visuels troublants qui s’installent dans la distance du regard. 

© 2020  Amandine Lamand   All rights reserved

  • Black Instagram Icon
  • Black Facebook Icon