Titre 6

Amandine Lamand est une artiste textile belge qui vit et travaille à Namur. Diplômée et lauréate de l'Académie royale des Beaux-Arts (Bruxelles) en 2011, c'est sous la dénomination Caès qu'elle crée des tableaux textiles qui s’expriment sur deux axes, l’un nourri par la technique du tissage, l’autre construit comme une oeuvre picturale. Cet ensemble, pourtant distinct, génère des analogies qui se manifestent par les subtilités chromatiques et la multiplication des couches, tant par la peinture que par le fil. Si le textile est son médium de prédilection, d’autres formes et techniques telles que la broderie et la céramique sont également parties intégrantes. Son caractère transversal la conduit à l'inventer dans une dimension artistique et à l'engager vers d’autres mises en formes proches du bas relief et de l’installation.

Par ailleurs, en 2018,  elle choisit d’investir l’espace public en proposant des installations performatives collectives/individuelles tels que Tisseurs lors du Festival Namur en mai ou Fragment.air. L'armature se façonne dans le paysage par des entrecroisements simples, un plan vertical qui est alimenté par une trame contraire. Par un aspect élémentaire, la réflexion porte sur le rapport entre l'espace et le corps et, dans le cas de cette œuvre Tisseurs, elle est nourrie par la création potentielle de liens humains autour d’une réalisation artistique commune. 

 

Son travail peut dès lors se lire comme un résultat plastique d'investigations lié aux gestes et aux croisements des disciplines. Elle interroge ce lien sur base d’inspirations environnementales et culturelles dans une relation particulière à ses émotions, ses instincts. Dés lors, l’esthétique de l'œuvre prend forme dans l’instant, les variations peuvent prendre place. La corrélation de ces éléments s’incarne en un textile qui se distancie d’une tradition en faisant de la matière un terrain d’expérimentations détachée d’une vocation utilitaire explicite. C’est dans une interaction intime que l’organisation de la trame se construit ; une attention concentrée sur un espace restreint pour se confronter ensuite à l’intégralité de la surface.

 

Il y a aussi cet attrait pour la couleur, provoquant des mélanges complexes et irréguliers sur un fond blanc, référence indispensable dans ses œuvres ; une logique de déviations graphiques dans laquelle les contrastes parviennent à se coordonner. 

Alimentée par l’idée d'un « bâti » qui entretient des connivences avec la ligne et la structure, l’objectif est de créer des résonnances visuelles qui se racontent. L’acte de faire s'inscrit dans un espace presque méditatif. Par des mouvements qui se répètent et se croisent, par leur temporalité particulièrement lente et diluée et la concentration avec lesquelles elles sont exécutées, les oeuvres invitent le spectateur à contempler. 

  • Black Instagram Icon
  • Black Facebook Icon

© 2016-2020  Amandine Lamand -  All rights reserved